Lieux

vingtcinqlieux

La dynamique dʼun territoire

Le festival a-part sʼentend comme une initiative privée à vocation publique fondée sur des partenariats participatifs et actifs, et sur des relations tissées entre tous les acteurs économiques impliqués. La somme de tout ce travail dʼécoute, dʼéchanges, de mises en rapport et de complémentarité suscite un réel enthousiasme, indispensable pour fédérer et redonner lʼimpulsion nécessaire à la diffusion des arts plastiques sur un territoire riche en références culturelles trop systématiquement réduite à une valeur
mercantile et touristique.

Il concrétise une volonté dʼoffrir des prestations de qualité internationale dans des lieux dʼexception.
Dʼannée en année, ce festival affirme son implantation dans le site des Alpilles par lʼouverture de nouveaux espaces ou lieux-dits au public dans des communes qui comptent avec plus dʼénergie privée que de musées dédiés à lʼart contemporain, le tout dans un patrimoine naturel époustouflant.

Lʼaccessibilité à tous en est lʼun des axes fondateurs. La gratuité en tous lieux, y compris dans les espaces soumis tout au long de l’année à une stricte règle de rentabilité, est un tour de force quʼil est important de souligner.

Avec le soutien des communes, la CCVBA et Tarascon il est possible de créer cette synergie nouvelle dont témoigne la mise à disposition de lieux publics, de matériel, de logements. Toutes ces actions mises bout à bout permettent dʼassurer la pérennité et le développement de ce festival atypique autour de lʼart contemporain.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////